Budget 2020 : le plan de relance de la Nouvelle-Zélande

Le jeudi 14 Mai 2020, le ministre des finances, Grant Robertson, a présenté son premier budget “Rebuilding together” qui vise à limiter l’impact de l’épidémie sur l’économie du pays.

50 milliards de dollars néo-zélandais débloqués pour soutenir l’économie et accélérer sa reprise. 

Ce fonds s’ajoute au paquet initial de 12,1 milliards de dollars et au programme de mise à niveau de la Nouvelle-Zélande de 12 milliards de dollars qui avait été annoncé en janvier 2020. 

“Je sais que notre succès dans la lutte contre le virus a un prix, avec des centaines de milliers de travailleurs et d’employeurs kiwis restés à la maison  [pendant le confinement], et des emplois perdus et des entreprises fermées. Mais je maintiens notre point de vue selon lequel la meilleure réponse économique est une réponse sanitaire. En maîtrisant le virus, tout en protégeant les emplois et les entreprises – nous avons maintenant une longueur d’avance sur de nombreux pays à travers le monde pour relancer l’économie.”  Grant Robertson, ministre des finances

Selon le ministre des finances le plan budgétaire sera essentiel pour aider la Nouvelle-Zélande à traverser la lutte économique à venir et reconstruire son économie à long terme. 

Le budget “Rebuilding Together” permettra de stimuler les services publics essentiels, financer l’amélioration des infrastructures publiques et fournira l’investissement  nécessaire pour faire face au répercussion de la COVID-19. 

“Notre rétablissement et notre reconstruction reposeront sur le retour au travail des Néo-Zélandais. Ce budget concerne les emplois.” 

Les points clés du budget 2020 
Détail du budget NZ 2020 - REBUILDING TOGETHER

Le maintien de l’emploi des néo-zélandais, le soutien des entreprises et des industries pour créer de nouveaux emplois grâce aux infrastructures, au logement et à la restauration de l’environnement et du patrimoine de conservation sont les facteurs clés de succès pour reconstruire l’économie Néo-Zélandaise.

Avec ce plan de relance, la dette passera à 53,6% du produit intérieur brut (PIB) d’ici 2023 et laissera le pays en déficit pour les années à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

S'ABONNER À NOTRE NEWSLETTER
SUIVEZ-NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

LE GUIDE DE L'INVESTISSEMENT