Que faut-il savoir avant d’investir dans la pierre à l’étranger?

investissement-etranger-france

Les français sont de plus en plus nombreux à acheter à l’étranger. Les placements bancaires ne rapportant presque plus rien et les placements boursiers étant aléatoires, l’investissement dans la pierre semble être la meilleure alternative pour valoriser son patrimoine en 2019.

Quelles sont les motivations d’un achat immobilier à l’étranger ?

Les motivations à investir à l’étranger sont nombreuses : compléter ses revenus par un investissement locatif, diversifier ses placements, bénéficier d’une fiscalité plus avantageuse, s’offrir une résidence secondaire ou préparer sa retraite.

Investir à l’étranger permet bien souvent de sécuriser son patrimoine et de bénéficier de meilleures perspectives de rendements. Investir dans la pierre semble être une alternative refuge face aux banques qui, en cas de faillite, ne garantissent les dépôts qu’à hauteur de 100 000 euros.

Se faire accompagner par une agence locale

Lorsque l’on souhaite acheter un logement à l’étranger, il faut prendre garde aux particularismes locaux. En effet, les démarches sont différentes d’un pays à l’autre, chacun étant régi par des lois et des pratiques qui lui sont propres.

Pour savoir si tout se déroule comme il se doit, et que la législation du pays où l’on achète est bien respectée, mieux vaut faire appel à un représentant local compétent, expérimenté et indépendant.

Il est nécessaire de s’informer correctement de tous les aspects civils et fiscaux : droits de succession, législation sur l’héritage, cas de figures et taxes en cas de revente… autant de points à vérifier avec votre conseiller avant de signer un contrat d’achat à l’étranger.

Attention également aux taxes locales, et au processus de gestion locative, car les régimes diffèrent également selon les pays. De manière générale, le bien immobilier est soumis au droit du pays où il se trouve. Il est donc important de s’assurer de la stabilité politique et monétaire du pays.

La première difficulté est de comprendre la langue et surtout, le contenu de l’acte de vente. D’où l’intérêt de solliciter un représentant local qui parle la langue et qui est au fait des pratiques du pays où l’on achète.

Quelle est la fiscalité pour les revenus locatifs ?

Les contraintes fiscales sont plus ou moins lourdes selon les conventions signées entre les pays. La France a mis en place avec certains pays des conventions bilatérales afin d’éviter les doubles impositions.

C’est le cas de la Nouvelle-Zélande, où les revenus fonciers sont uniquement imposé dans le pays (ce qui est fiscalement plus avantageux)

En revanche même si vous n’êtes pas taxé en France, vous devez déclarer vos revenus fonciers car ils sont pris en compte dans le calcul de l’impôt sur la fortune. immobilière. Autrement dit, vos revenus locatifs peuvent avoir un impact sur votre imposition.

Renseignez-vous sur les droits de propriété

Les pays, aussi attractifs soient-ils pour les investisseurs disposent de systèmes juridiques et fiscaux plus ou moins protecteurs pour les acquéreurs.

Les avantages et garanties peuvent varier de manière considérable d’un pays à l’autre.

Par exemple en Thaïlande ou en Indonésie, les biens immobiliers ne sont pas accessibles en pleine propriété pour les étrangers. Vous êtes donc propriétaires du bâti mais jamais du sol.

De plus une instabilité politique dans un pays peut venir mettre en danger les conditions d’investissement auxquelles vous aviez souscrit au moment de l’achat. Il est donc favorable de favoriser un investissement dans un pays stable économiquement et politiquement.

S’assurer une rentabilité

Lorsque vous investissez à l’étranger, assurez-vous que la demande locative est présente et que vos rentabilités espérées seront respectées.

Les investissement locatifs clé en main sont une excellente option. C’est notamment le cas des appartements hôteliers:  vous signez un contrat avec une société de gestion et vos loyers sont garantis pour une durée déterminée (de 5 à 30 ans) peu importe le taux d’occupation.

C’est un investissement très populaire pour les Calédoniens et les Tahitiens en Nouvelle-Zélande. L’avantage étant de s’assurer un revenu locatif dans un pays stable et sécurisé, sans contraintes de gestion.

 

Pour plus d’informations sur l’investissement immobilier en Nouvelle-Zélande, prenez contact avec un consultant de Domaines NZ. Il existe des opportunités pour tous les budgets, dans l’immobilier résidentiel, hôtelier et commercial.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

S'ABONNER À NOTRE NEWSLETTER
SUIVEZ-NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

LE GUIDE DE L'INVESTISSEMENT