Le VRAI / FAUX sur la loi sur l’investissement immobilier en Nouvelle-Zélande

  • Les étrangers ne peuvent plus investir dans l’immobilier en Nouvelle-Zélande

FAUX.

La nouvelle loi limite les investissements étrangers sur les biens suivants :

– Maisons et appartements anciens.
– Terrains, selon le cas (des autorisations pourront cependant continuer à être accordées par l’OIO comme auparavant, sur dossier).

En revanche les non-résidents peuvent toujours investir dans les biens immobiliers suivants:

Appartements résidentiels neufs (dits « sur plans »)
Maisons neuves (à condition de les louer)
Appartements hôteliers
Propriétés commerciales (bureaux, commerces, surfaces industrielles)

  • La nouvelle loi sur l’investissement immobilier n’aura qu’un impact minime sur le prix de l’immobilier.

VRAI.

Les grands acteurs de l’immobilier en Nouvelle-Zélande ont apporté de nombreuses réserves sur l’efficacité de la loi. On estime que l’investissement immobilier étranger ne représente que 3% des achats en Nouvelle-Zélande, parmi lesquels les australiens et les singapouriens qui ne sont pas concernés par la loi. La spéculation fait partie des raisons de l’augmentation du prix de l’immobilier mais le réel problème est structurel : la population augmente tandis que la construction peine à suivre cette évolution démographique. La Nouvelle-Zélande fait actuellement face à une pénurie de logements. La demande est forte, l’offre est faible et cela maintient les prix de l’immobilier à la hausse.

  • Le jeu des spéculateurs a augmenté le prix de l’immobilier en Nouvelle-Zélande.

VRAI – mais dans une certaine mesure.

La forte croissance du marché immobilier et le fait que l’impôt sur les plus-values immobilières a longtemps été inexistant a favorisé le jeu des spéculateurs. Aujourd’hui cet impôt s’applique si la revente du bien immobilier a lieu dans les 5 ans après l’achat. Après ce délai aucune taxation n’est appliquée. En ce sens la spéculation a participé de façon minime à l’augmentation du prix de l’immobilier en Nouvelle-Zélande.

  • Les résidents peuvent investir dans tous types de biens immobiliers

VRAI.

Les étrangers ayant le statut de résident peuvent investir tous types de biens immobiliers : résidentiel neuf comme ancien. Afin d’obtenir le statut de résident en Nouvelle-Zélande il faut passer par le processus d’émigration. Si vous souhaitez être candidat vous pouvez consulter les options sur le site de notre partenaire Sébastien Pham, conseiller en immigration agrée par le gouvernement néo-zélandais.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

S'ABONNER À NOTRE NEWSLETTER
SUIVEZ-NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

LE GUIDE DE L'INVESTISSEMENT