Pourquoi est-ce le bon moment d’investir dans l’immobilier en Nouvelle-Zélande ?

maison-nature-nouvelle-zelande

Que précise la nouvelle loi sur l’immobilier en Nouvelle-Zélande ? 

La nouvelle législation visant à limiter les investissements étrangers dans l’immobilier prend forme et les jours sont dorénavant comptés avant sa mise en vigueur, prévue fin mars 2018. 

Les biens résidentiels et les terrains sont dans le champ d’action de la loi qui vient tout juste d’être présentée aux parlementaires néo-zélandais.

 

Est-ce qu’il est toujours possible d’investir en Nouvelle-Zélande ? 

L’entrée en vigueur de la nouvelle législation est prévue pour le mois de mars 2018. D’ici là, il est toujours permis aux non-résidents d’investir dans tout type de biens en Nouvelle-Zélande.

Si vous souhaitez investir en Nouvelle-Zélande, c’est le moment de concrétiser vos projets et de profiter des avantages offerts par l’immobilier Néo-zélandais: aucun droit d’enregistrement, pas d’impôt sur la plus-value immobilière ou de frais de succession.

 

Quel est l’objectif  de cette loi ? 

L’objectif de cette loi est de limiter la spéculation immobilière qui entraine l’augmentation rapide des prix moyen de l’immobilier en Nouvelle-Zélande. Cependant, il semblerait que ce soit davantage le solde migratoire important et les faibles taux d’intérêt qui justifient la hausse généralisée des prix de l’immobilier en Nouvelle-Zélande.

En 2016, le chiffre de l’immigration nette s’est élevé à 70 000 nouveaux arrivants dans le pays. Parmi eux 60 % ont déclaré vouloir s’installer durablement dans la ville d’Auckland.

La forte demande de logement et le nombre limité d’habitations disponibles sur le marché expliquent cette pression sur le logement et donc la hausse importante des prix. (+80 % en cinq ans à Auckland)

La nouvelle législation semble avoir une portée plus politique que pratique. En effet, plusieurs études indiquent que cette mesure n’aurait qu’un impact minime sur les prix de ventes des biens résidentiels en Nouvelle-Zélande. La mesure tendrait surtout à « protéger » les primo-accédant et faciliter leur accession à la propriété.

 

Quel va être l’impact de la loi sur le marché immobilier néo-zélandais ?

Le real Estate institute of New Zealand (REINZ) est l’institut qui fournit les chiffres les plus précis et les rapports les plus complets en termes d’immobilier en Nouvelle-Zélande et il ne prévoit aucune baisse significative du prix moyen de l’ immobilier en Nouvelle-Zélande.

L’institut a mené un sondage auprès des agents immobiliers en Nouvelle-Zélande afin d’évaluer l’impact que la loi aurait sur le marché immobilier.

D’après le sondage, la vente à des étrangers représente une part minime du marché immobilier en Nouvelle-Zélande (seulement 3,8% dans l’ensemble du pays). La majorité des ventes de biens résidentiels en Nouvelle-Zélande est donc réalisée auprès d’acheteurs locaux.

Le sondage s’est également intéressé aux « home visitors », les visites organisées de ces appartements en Nouvelle-Zélande. Les résultats montrent que la part des étrangers représente seulement 4,5%.

Les investisseurs étrangers représentent donc une faible part du marché immobilier en Nouvelle-Zélande, de ce fait l’impact de la loi serait donc minime.

 

Quoi qu’il en soit, c’est le moment où jamais pour les investisseurs étrangers de concrétiser leurs projets en Nouvelle-Zélande avant l’entrée en vigueur de la loi d’ici quelques mois. 

Si vous souhaitez investir en Nouvelle-Zélande faites-nous part de vos projets et nous vous accompagnerons dans vos démarches afin de réaliser le meilleur investissement immobilier possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

S'ABONNER À NOTRE NEWSLETTER
SUIVEZ-NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

LE GUIDE DE L'INVESTISSEMENT